RSS

Archives de Catégorie: Bande Dessinée

Les Rêveurs lunaires, de Cédric VILLANI & Edmond BAUDOIN

Les rêveurs lunaires

 

« Croyants ou non croyants, courageux ou lâches, chanceux ou malchanceux, vainqueurs ou perdants, tous sont maintenant retournés à la poussière »

Quatre génies. Trois scientifiques, un militaire.

Un contexte : la seconde Guerre mondiale.

Un point commun : des acteurs autant cruciaux que discrets, prenant part à une aventure qui, bien malgré eux, les dépassait.

Werner Heisenberg, Alan Turing, Léo Szilard & Sir Hugh Dowding.

Le 1er et le troisième sont étroitement liés à la bombe atomique, d’un côté belligérant et de l’autre. Le second est de plus en plus connu pour son rôle clé joué dans le cryptage des informations et surtout pour le décryptage, savamment maintenu secret, de la fameuse Enigma. Le dernier, le militaire anglais, est celui qui, coûte que coûte, contre vents et marées, aura tenu bon lors de la fameuse Bataille d’Angleterre.

La très grande force de ce livre est qu’on l’avale d’une traite et que l’on ressort de cette lecture avec l’impression d’être un savant inouï. On fait immédiatement confiance à la précision et rigueur de Cédric Villani et l’on sait très bien que tous les faits qu’il relate dans cette œuvre ont été soigneusement vérifiés, contre vérifiés et doublement inspectés. On se plonge également immédiatement dans les formidables dessins de Baudoin, sombres mais enivrants, flous mais d’une justesse folle.

Apprendre & découvrir par le biais d’un génie scientifique lui-même et d’un dessinateur français hors pair confère une note toute particulière à cette BD-récit.

Lorsque l’on repose le livre. On n’a qu’une hâte, aller se coucher et rêver être à la place de ces 4 génies et d’imaginer, en toute humilité, quelles auraient été les décisions que l’on aurait prises à leur place.

En somme, un regard nouveau et didactique sur l’Histoire et une véritable leçon d’humilité.

Merci messieurs.

Finem Spicere

Monsieur Touki

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Le joueur de flûte, de Béatrice BEAUMARAIS

« Plus de piaule ! J’ai faim… Claire ne répond pas, rien ne va plus ! »

Voilà en substance l’état des lieux de la vie de Manuel, un gars qui aime bien s’attirer tout un tas d’ennui  et qui joue probablement de malchance.

Quand l’envie lui prend de quitter cette vie qu’il considère comme misérable, un chant, une mélodie, un doux souffle émanant d’une flûte… émerge. Yeshua, le joueur, le ramène petit à petit à la vie… et parvient à le faire croire de nouveau à ce qu’il y a de plus fort en ce bas monde : l’amour.

Bon, et ben dis-donc, cette BD m’aura franchement bien ennuyé !! Elle coule de source, est sans surprises et surtout sent l’eau de rose à plein nez.

Cependant, je lui reconnais un certain esthétisme, une mélodie poétique se dégage au fur et à mesure de la lecture.. et cela est bien appréciable. Autrement, bof bof bof.

Cette critique constructive terminée, je vous laisse le soin de lire cette BD et de me donner votre avis !! 🙂

Finem Spicere,

Monsieur Touki.

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Les Aventures de Tintin, tome 02 : Tintin au Congo, d’HERGÉ

Tintin !! Mais oui, Tintin !! Pour mon premier article sur une bande dessinée, je ne pouvais que choisir cette série exceptionnelle, qui aura rythmé mon enfance, mon adolescence et qui va encore me faire rythmer tant le plaisir d’ouvrir à nouveau ces BD poussiéreuses, aux pages « craquelantes », aux histoires indémodables, est grand.

Tintin au Congo, vous pouvez soit le lire en noir et blanc, comme les neufs premiers tomes, soit en couleur*, mais avec encore des noirs et des blancs à l’intérieur…. 🙂 Ouch ! « Quelle blague ! De plus en plus drôle dites-moi », me diriez-vous à mi chemin entre l’ironie et le désespoir qu’un jour je cesse ces foutues blagounettes ridicules et nuuuuuuuuuuuulles !

Oui, mais voilà, j’ai une bonne raison : ce tome ci aura fait polémique et aura été accusé d’être une oeuvre raciste !! Alors, mettons les points sur les points-virgules – pour changer un peu – et cessons ces discours qui ne peuvent être qu’à finalité mercantile !

En gros, ça veut dire qu’il y en a, au moins un, qui pense que l’extrait suivant est raciste, attention censure donc :

« Sans toi, moi être mort… À présent, moi être ton esclave, ô Blanc généreux !…« 

Et beh dis donc, ça me fait penser à ce livre ci cette polémique.

Finem Spicere,

Monsieur Touki

*comme les tomes 2 à 9 inclus, ouais, ya que celui chez les Soviets qui n’a pas été colorisé.

Dans la même série :

Tome 03 : Tintin en Amérique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :