RSS

Archives de Catégorie: Policier

Le procès du docteur Forrester, d’Henry DENKER

Il s’agit d’un livre étrange. Etrange car je l’ai lu d’une traite mais je ne l’ai pas particulièrement aimé. C’est le genre de livre dont on peut ressentir quelque chose uniquement après l’avoir lu. Etrange, n’est-ce pas?

Je n’ai pas détesté ce livre, il ne m’a pas déçu, il ne m’a pas marqué non plus. Je ne sais qu’en dire. Cette critique m’agace déjà. QUE PUIS-JE DIRE??? Je ne sais pas. Un livre banal en somme.

Le synopsis : « New York la nuit, les urgences d’un grand hôpital.  Entre les cris, les larmes, les complications, un travail d’équilibriste et une cadence infernale pour la jeune Kate Forrester, seul médecin de garde. Soudain, le drame éclate, avec la mort imprévue, sans raison apparente, d’une jeune femme. Une malheureuse tragédie qui aurait dû en rester là, s’il ne s’était agi de Claudia Stuyvesant, la fille d’un magnat de la ville.  La machine judiciaire se met alors en branle contre Kate, accusée de faute professionnelle.  Les journaux crient au scandale, le corps médical se retranche derrière un silence indigné. Mais Kate est sûre d’elle, elle a fait tout ce qui était en son pouvoir cette nuit fatale. Reste à en convaincre le tribunal.  Un homme décide de l’aider, un jeune avocat, brillant, passionné, Scott Van Cleve. Et l’enquête commence… »

Bref, une bonne vieille histoire captivante sur l’instant, très vite oubliée ensuite.

A lire, pour profiter de l’instant présent de lecture, pour oublier le passé récent, pour s’oublier quelques moments. Le milieu médical, aux Etats-Unis, intrigue mais sans plus. Après tout, je ne me sens que peu concerné, égoïstement.

Et vous, diable, qu’en pensez-vous? 🙂

Finem Spicere,

Monsieur Touki

Publicités
 

Deception point, de Dan BROWN

Publié entre les plus connus Anges et Démons et le Da Vinci Code, ce roman est mon préféré de Dan Brown.

Les thèmes, la vie extraterrestre et le jeu de pouvoir politique y sont pour beaucoup. Le style Brown est le même, parfois heurté mais toujours passionné.

Je comparerais ce livre à une bonne grosse part de gâteau mousseux aux fruits rouges, fondant sous la langue, un chouïa trop sucré, rappelant ainsi au lecteur son origine industrielle.

A déguster donc goulûment, paradoxe incroyable s’il en est. Attention cependant à ne pas rentrer dans le piège : on reste perpétuellement sur sa faim !

L’histoire : une météorite contenant des signes de vie extraterrestre est découverte en arctique durant la campagne présidentielle américaine. La fille du candidat républicain est envoyée pour vérifier l’authenticité de la découverte. Cependant, elle découvrira certains secrets qui mettront sa vie en danger.

Allez, un petit extrait pour se mettre à la table du dessert 🙂

« Michael Tolland ne pouvait s’empêcher de sourire de toutes ses dents en contemplant Rachel Sexton bouche bée et réduite au silence devant la météorite fossile qu’elle tenait à la main. La beauté raffinée du visage de Rachel semblait maintenant éclipsée par son expression d’émerveillement naïf : on aurait dit une fillette qui venait de rencontrer le Père Noël pour la première fois. »

En conclusion, manger sucré et lire sans grossir est possible ! Je devrais peut-être écrire un livre…. 😉

Finem Spicere,

Monsieur Touki.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un Crime parfait, de David GRANN

Bon déjà, pour commencer, un mot sur l’auteur David Grann. Il est américain, il a 45 ans, c’est l’ancien rédacteur en chef de The New Republic puis de The Hill et il est actuellement journaliste au New Yorker.

Quand on sait tout cela, on apprécie sans demi-mesure d’apprendre que ce petit roman ait été originellement publié dans les colonnes du susmentionné New Yorker. 

C’est l’histoire d’un monsieur au nom polonais par définition imprononçable 😉 qui se penche sur une affaire irrésolue et classée, la mort d’un individu retrouvé étranglé et noyé….

Parce qu’il est très fort, monsieur le polonais parvient, de fil en aiguille, à remonter la trace de l’horrible assassin, qui s’appelle Krystian Bala. Un livre, écrit par ce Bala, semble montrer clairement des liens entre l’affaire et l’histoire narrée… Insuffisant pour inculquer l’auteur mais pertinent pour se pencher sur sa pensée. Passionné de notre ami Friedrich Nietzsche et de Wittgenstein, le suspect révèle une personnalité complexe…

Intrigant n’est-il pas? Suffisant pour le lire? OUI !!

Le plaisir est là même si parfois le style est trop dense et l’intrigue trop ficelée. L’édition (Allia), avec le petit format qu’elle propose, n’est pas idoine.

A vous de me donner votre avis !

Finem Spicere,

Monsieur Touki.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :